3 questions à … Rani Derradj, coach

Après des résultats décevants en début 2012, l’équipe vient d’enchainer 2 victoires probantes à l’extérieur, dont 1 chez le leader, avec des effectifs diminués. Comment expliques-tu cela?

Certains se sentent en sécurité vis-à-vis de leur situation ils se croient irremplaçables, ce qui ne les motive pas à mouiller le maillot. Cette fois, nos joueurs ont dominé leurs adversaires en montrant beaucoup plus d’agressivité. La victoire étant indispensable pour ressortir à nouveau la tête de l’eau. C’est donc une bonne nouvelle. L’équipe a assuré l’essentiel et se replace dans la course au podium, qui -rappelons le- peut être synonyme de montée. Le groupe a montré toute l’étendue de son savoir-faire pendant ces matchs.

 

Peux-tu nous dire quelques mots sur ces joueurs (Abdel 6 buts, Kevin Z 1 but, Thomas 1 but) qui ont su parfaitement hisser leur niveau de jeu et s’intégrer en équipe 1?

Dès qu’un joueur propose une prestation séduisante sur 1, voir 2 matchs, les gens ont tendance à s’enflammer. Le fait d’encenser un jeune joueur et d’en faire un titulaire indiscutable en se basant sur deux matchs ne peut avoir que des effets négatifs. Je pense qu’ils ont encore une grosse marge de progression et qu’avec du travail et de l’abnégation, ils y parviendront.

 

Samedi 31 mars, Mya Futsal Essonne joue encore un tournant de sa saison avec la réception de la réserve de Vision Nova, certainement la meilleure équipe de ce championnat. Comment abordes-tu ce match?

Nous avons une belle équipe avec laquelle nous pouvons faire quelque chose de bien d’ici à la fin de la saison. En plus, nous avons de bons supporters qui vont nous pousser jusqu’au bout pour nous aider à finir la saison en beauté! Nous n’avons plus rien à perdre. Donc, il faut tout donner. Il faut se lâcher, en tentant le plus de choses, en se libérant… Mais la tâche sera compliquée face à une redoutable équipe de Vision Nova,qui reste à mes yeux la plus belle équipe de ce championnat.